Nous ne prenons pas toujours le temps de les voir, pourtant, si l’on y pense, elles sont nombreuses dans nos rues. Souvent, elles m’interpellent, alors je les immortalise et les rassemble. Désormais inutiles et anonymes, on les croise parfois à l’angle d’une rue, au détour d’un chemin, dans une ruelle obscure ou encore à l’arrêt d’un bus. Encore fringantes, du moins en apparence, bien souvent décrépies, éventrées ou avec un pied cassé, ces orphelines, loin de leur environnement premier, gardent en elles l’empreinte d’un passage, une mémoire. Elles semblent aujourd’hui égarées, un peu perdues, au croisement de leur vie : que leur réserve le destin ? Une vie nouvelle peut-être, si une bonne âme les prend en charge ? Ou bien la décharge ? Elles, dont l’assise fut longtemps en intime compagnie, sont ces chaises errantes, esseulées, peut-être redevenues sauvages, victime d’un abandon brutal et sans témoin.

Les albums

Abonnez-vous à notre newsletter
Chaque semaine, votre boîte mail va en prendre plein la vue.

Détail des commentaires

Soumettre aux concours

Sélectionnez le ou les concours auxquels vous souhaitez inscrire cette photo :

Choisissez votre vote

Vous avez atteint le niveau 20 et pouvez donc choisir de donner une voix, ou deux, à cette photo... et vous pouvez aussi annuler pour ne pas voter, hein.



INFO

INFO

INFO

INFO

Partagez votre victoire

Avant de participer au concours

Merci de remplir cette information :