Rêve brisé

Yannlongo

Rêve brisé

42 5 0

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter.

Se connecter S'inscrire
  • Yannlongo

    Un matin en me levant j’ai décidé de me rendre dans la maison de Michelle, ma grand-mère. Cela faisait plusieurs mois que je devais y aller et j’avais eu une certaine réticence jusque là. L’état typique dans lequel on se trouve quand on sait que l’on doit faire quelque chose d’important mais qu’on repousse sans cesse pour ne pas s’y confronter bien que l’échéance soit inévitable. C’était une chaude journée d’été, il n’y avait pas d’air, le soleil était de plomb et la symphonie des cigales était assourdissante. Une fois le seuil de la porte franchi, j’ai instantanément était parcouru de sentiments agréables, cette maison est chargée de souvenirs, enfant je passais tous mes week-ends ici en sa compagnie, je la connais dans les moindres détails, elle fait partie de mon histoire personelle. En m’aventurant dans le salon je me rends compte que rien n’a changé, tout est à sa place, c’est encombré de tout un tas de chose sans valeur, ma grand-mère a toujours eu une tendance à accumuler. Je tombe alors sur une vieille pochette Kodak , il y était inscrit «  Dans cette pochette, autant de souvenirs qui ne s’effaceront plus ». Cette phrase m’a ramené à la réalité, Michelle nous a quitté depuis plusieurs mois déjà et je suis ici pour trier ses affaires avant de vider la maison. « Dans cette maison, autant de souvenirs qui s’effaceront ». J’ai donc commencé à photographier les lieux, à cartographier cette maison dans son ensemble pour ne pas oublier et pour que ces souvenirs ne s’effacent pas. Au fur et à mesure de la démarche, la peine a finalement laissé place à un sentiment réconfortant que cette maison me procurait. Bien que Michelle n’était plus là, sa présence et sa bienveillance était partout. Cette série de photo est issue d’un travail à long terme intitulé fragments. Fragments met en lumière des habitations sans habitant. Derrière eux, ils ont laissé de la vaisselle, des photos, des livres, des bibelots, beaucoup de bibelots et des souvenirs. Tels des témoins qui nous sont passés, comme des empreintes de leur passage, comme des fragments de vies qui continuent d’habiter chaque recoin de ces lieux inhabités. Fragments questionne la notion de souvenirs et sa matérialité. Une fois que ces personnes sont parties en laissant derrière eux des objets souvent sans valeur mais conservés toute une vie, quelle valeur leur attribuer ?

 

Métadonnées

Définir nouvelle zone

Définissez une nouvelle zone sur l'image en cliquant dessus, vous pourrez ensuite le commenter.

Abonnez-vous à notre newsletter
Chaque semaine, votre boîte mail va en prendre plein la vue.

Détail des commentaires

Soumettre aux concours

Sélectionnez le ou les concours auxquels vous souhaitez inscrire cette photo :

Choisissez votre vote

Vous avez atteint le niveau 20 et pouvez donc choisir de donner une voix, ou deux, à cette photo... et vous pouvez aussi annuler pour ne pas voter, hein.



INFO

INFO

INFO

INFO

Partagez votre victoire

Avant de participer au concours

Merci de remplir cette information :